L’envol…

Par : Denise

Sep 13

Catégorie: Ciel, Nuages, Oiseaux, Villages, Villes

19 Commentaires

Genève, septembre 2017

 

 

 

… c’est toujours dans la campagne de Laconnex et ce fut un beau spectacle  🙂

 

Bon mercredi  ♥

 

♥♥♥

 

Une espèce de danse au carrefour des cieux
Et, planant en silence, en leur envol gracieux,
Regardez-les signer, dessiner dans l’espace
Les lignes d’une lettre, un rêve qui s’efface.

Venant d’on ne sait où, allant dans un ailleurs,
Ils quittent nos hivers, les oiseaux migrateurs,
Et crient leur liberté, sans prison ni barrière,
En leurs pépiements d’école buissonnière.

Nous, nous ne bougeons pas, au gré de nos saisons,
Eux nous laissent le froid, blottis en nos maisons,
Nous cherchons dans la vie à laisser une trace,
Eux ils vont de l’avant et nous laissent sur place…

Charly Lellouche

 

 

19 commentaires sur “L’envol…”

  1. Bonjour jolie Denise, wow il y en avait beaucoup, peut-être un mariage… ou un envol vers le sud… superbe photo! Gros bisous, bonne journée dans la joie!

  2. La chorégraphie est bien rodée
    C’est beau , ils sont venus , ils sont tous là …:)
    Bonne journée
    🙂

  3. Beaux nuages pour décors aussi

  4. Charly Lellouche un poète de notre temps qu’il me semble avoir croisé sur différents forums de poésie…
    Quant à l’envol des oiseaux vers des cieux plus cléments, ils ont tout compris ☺️
    Je te souhaite une bonne journée ☺️
    Bisous ♥️

  5. Cela ne me gêne pas de rester sur place et de voir la valse des saisons mais l’envol des oiseaux est beau. Merci Denise et belle journée.

  6. Il y a pas loin de 15 ans maintenant, lorsque j’habitais encore en rase campagne, un jour de début d’automne j’entends (de l’intérieur de ma maison) un drôle de bruit au dehors. Je sors sur le pas de la porte (en face de la place de l’Eglise du village …) et je vois une migration d’oiseaux (des oies je pense) passer. J’entendais nettement le battement des ailes, c’était fabuleux.

  7. Un envol d’oiseaux côtoyant les ombres du ciel cotonneux, quel beau tableau ! Le poème de Charly Lelouche est magnifique, il chante une belle ballade de ces beaux oiseaux migrateurs. Merci Denise, belle journée. Bisous

  8. Ô les gens bien heureux
    Tout à coup dans l’espace
    Si haut qu’ils semblent aller
    Lentement en grand vol

    En forme de triangle
    Arrivent planent, et passent
    Où vont ils? qui sont-ils ?
    Comme ils sont loins du sol

    Regardez les passer, eux
    Ce sont les sauvages
    Ils vont où leur desir
    Le veut par dessus monts

    Et bois, et mers, et vents
    Et loin des esclavages
    L’air qu’ils boivent
    Ferait éclater vos poumons

    Jean Richepin, les oiseaux de passage

  9. Magnifique poème et troublante photo que ce départ vers d’autres pays. Enfant cela me rendait triste. Gros bisous, ma chère Denise, et belle journée

  10. Bonjour chère Denise – cet envol me rappelle un beau souvenir quand nous étions en fin de vacances, un début septembre, dans les Pyrénées, pas loin de Prades. Tout à coup, les fils électriques se couvraient d’hirondelles, et il y en avait des centaines, sinon des milliers. De temps à autre, quelques-unes s’envolaient, peut-être pour retrouver des amies ! Je les ai filmées…
    Bises et amitiés – sous la pluie … 🙂

    • En effet chère France, c’est toujours un grand moment de voir ces oiseaux se grouper 🙂
      Bisous aussi sous la pluie ♥

  11. coucou quelle belle photo 🙂 bisous

  12. Ils s’envoleront
    Sur les ailes des nuages
    Libres et vivants

  13. Bonsoir ma chère Denise 🙂
    Merci pour ces oiseaux en vol, un moment pareil est toujours un merveilleux spectacle et qui de plus m’émeut à chaque fois ❤ ❤ ❤ Très BEAU poème en compagnie de ce superbe instantané ; je ne le connaissais pas !
    Plein de bisous chaleureux pour une douce soirée et une bonne nuit : tendre amitié ❤

  14. Oh tout cela sent l’automne, ces oiseaux partent probablement vers d’autres cieux plus cléments, c’est mauvais signe !
    Belle journée, bisous !
    Cathy

  15. Une belle photo,peut-être un vol de saison, un beau ciel et un poème bien harmonieux dont j’aime les vers:
    Regardez-les signer, dessiner dans l’espace
    Les lignes d’une lettre, un rêve qui s’efface.
    Merci, Denise.

  16. Un gros coup de coeur pour celle-ci ♥♥♥


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s