Paisible

Par : Denise

Déc 9

Catégorie: Automne, Campagne, Etang, Villes

15 Commentaires

Genève, fin novembre 2015

 

 

 

 

En devenant miroir du ciel sans cesse changeant, les plans d’eau impliquent la liberté. Rien de plus éphémère que ces reflets.

Erik Orsenna

 

 

 

 

15 commentaires sur “Paisible”

  1. Bonjour ma douce Denise, quel beau moment douceur, on se sent tellement bien dans le calme, c’est merveilleux! Bise et bon mercredi tout doux!

  2. bonjour, joli ce ciel bleu qui se reflète dans l’eau, je te souhaite une bonne journée, bisous

  3. Bonjour Denise,
    Quand le ciel et l’eau s’épousent pour magnifier la terre…
    Bisous et bonne journée

  4. Bonjour Denise,
    Beau reflet et photo
    Bonne journée!

  5. Reflets si purs, la joie du ciel est passée dans l’étang, dans la ride si libre, où se dessine la lumière, où sans cesse se destine le jour

  6. Sans cesse bouge la ride, et vire, et tourbillonne, ride sensible où se meut le ciel, et toujours en elle la lumière, immuable présence du jour

  7. Nulle ténèbre en le miroir des eaux, reflet immuable des mouvances du ciel, de leurs clartés diffuses, où jour et nuit se dessine un intime de la lumière

  8. De jolis mots pour une jolie photo. Je te souhaite une paisible journée toute en douceur. Bisous.

  9. Bonne journée sans brouillard ! Merci pour cette jolie photo où le ciel s’admire dans la mare 😉
    Amicalement

  10. Ce laisser glisser au fil du temps et de l’eau !! très agréable cet endroit nature – Belle journée Denise Biz

  11. liebe Denise, danke, habe einen guten Tag

  12. Oui, les reflets sont éphémères, changeant avec la lumière, les jours et les saisons… Une photo unique qui offre beauté, calme & sérénité… Merci beaucoup ma chère Denise 🙂
    Une brassée de bisous pour toi avec mes amicales pensées ❤ Très bonne soirée à toi !

  13. Il y a des moments où l’on se demande si l’on ne sait pas tromper de saison, tant il fait doux.

  14. Je quitte Erik Orsenna à l’émission La Grande Librairie et je le retrouve ici au milieu des reflets paisibles.

  15. Curieuse coïncidence, je découvre ce soir cette belle citation de Erik Orsenna, et comme Maïté, je l’ai vu comme invité à l’émission La Grande Librairie de François Busnel.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s